Combien coûte un mariage ?

La question est plutôt, combien coûterait votre mariage ?

Commencez par faire une « TO DO LIST » et à réfléchir précisément au déroulé de votre mariage pour ne rien oublier.

Mettez-vous d’accord : avant de dépenser le premier centime, assurez-vous que vous êtes tous les deux ok sur ce que vous souhaitez dépenser, point par point.

1- Commencez par choisir le lieu 

Vous êtes censés vous marier (à la Mairie) dans votre ville de résidence ou bien vous devez y avoir un lien durable, de façon directe ou indirecte (via un parent). N’espérez donc pas vous marier St Tropez si vous n’y avez jamais mis les pieds de votre vie. En plus, pour votre Budget, on vous le déconseille puisque la région parisienne et la région Provence Alpes Côte d’Azur sont les deux régions où il est le plus coûteux de se marier !

2- Puis …la date !

Attention, partez du principe que cette date pourra évoluer en fonction des disponibilités (Du lieu de cérémonie, du lieu de réception, du traiteur etc.). Si vous souhaitez alléger votre budget au maximum, évitez les mois de printemps et d’été !

3- Et le nombre d’invités

Evidemment, plus vous avez d’invités, plus votre mariage vous coûtera cher (et vlam ! porte ouverte enfoncée !). Cela aura un impact sur les faire parts, la taille du lieu de réception et donc son prix, le nombre de couverts servis par le traiteur, les boissons, les dragées, etc.
D’ailleurs, une fois votre budget établit, vous pourrez estimer un coût total par invité et ajuster vos invitations.

Vous avez le lieu, vous avez la date, vous avez vos invités, reste à décider de ce que vous allez leur proposer ! Les choses se concrétisent...

4- Faire parts : ne soyez pas trop créatif !

Pensez qu’il va vous falloir trouver des enveloppes pour les envoyer. Gardez donc des proportions standards car tout ce qui est rare est cher! Dans la même veine attention à ce que FP et enveloppe ne dépassent pas ensemble les 20g sinon vous allez devoir passer à la caisse pour les timbres! Idem pour les cartons de remerciements, limitez-vous.

5- Conseil de radin :

Pensez aussi à une chose : plus il y aura d’invité, plus il y aura de cadeau. Mieux encore, si vous ouvrez une liste de mariage et demandez à tous vos invités de faire leur cadeau sur cette liste, c’est une somme conséquente qui pourra vous aider à financer votre mariage. Sachez qu’en moyenne en France, un couple invité à un mariage dépose entre 100 et 140€ sur la liste des mariés ! pas radins les français !

6- La restauration

Si vous décidez d’un dîner assis avec service, pensez qu’en plus des tables qu’il vous faudra décorer une par une, il faudra également du personnel pour le service (et rien ne coûte plus cher que le personnel, surtout si vous avez la mauvaise idée de faire durer le plaisir tard dans la nuit car ils devront alors être payé en tarif de nuit).

Le nombre de plats est un élément clé : si vous optez pour la formule entrée, plat, fromage, dessert, non seulement c’est cher, mais cela va durer longtemps et… (Voir la remarque au-dessus)

En revanche si vous souhaitez faire des économies, optez pour un dîner raccourci (surtout si vous avez eu un bon cocktail avant) avec Plat et dessert seulement et faites un buffet pour le dessert. Attention la pièce montée à elle seule peut vous coûter un bras si vous êtes trop ambitieux. Privilégiez donc la traditionnelle aux choux et caramel. Le Wedding Cake est à la mode, mais souvent moins bon que beau, et bien plus cher que la traditionnelle pièce montée.

Le must de l’économie (sans en arriver à demander à vos invités de venir avec chips et salade) c’est de proposer un buffet traiteur avec placement libre sur des grandes tables de banquet. Vous économiserez ainsi des frais de décoration, de service et votre dîner ne durera pas trop longtemps pour laisser place à la fête !

Pour le retour le lendemain, évitez aussi de faire appel à un traiteur. Avec un peu d’organisation et de bonne volonté on peut s’offrir un brunch très agréable pour un coût faible.

7- L’animation, un poste de dépense à ne pas laisser au hasard

Pensez au DJ. Là encore en fonction des prestataires vous pourrez payer du simple au double. Un DJ peut venir avec ou sans son matériel. S’il vient de loin (ah oui vous devrez aussi prendre en charge son transport et son hébergement) préférez la location de matériel sur place que vous monterez vous-même avec le loueur et mettrez à disposition du DJ. Vous pouvez aussi carrément préparer une playlist et la faire tourner pendant toute la soirée…. Attention ici si la soirée ne prend pas, vous n’aurez pas moyen de la rattraper, mettre l’ambiance ça reste un métier !

8- L’alcool (avec modération).

Pensez que vous devrez assurer le cocktail, le dîner et la soirée. Le champagne s’impose bien sûr mais c’est cher. Une bonne alternative est de se tourner sur des crémants (qui sont en fait des champagnes mais n’ont pas le droit d’en porter le nom) qui pour certains sont encore meilleurs que le champagne. Pour le dîner, choisissez un seul vin, vous ferez des économies d’échelles. Choisissez soit du blanc soit du rouge en fonction du menu et terminez par le champagne. Pour la soirée, pensez que les gens ont déjà beaucoup bu, proposez de la bière en fûts en louant une machine à pression, c’est hyper économique et vos invités seront ravis ! Prévoyez néanmoins quelques bouteilles de « Hard » (whisky, vodka, gin) pour les irréductibles. Et servez le reste du champagne également.

9- Vient la question des tenues et accessoires.

Pour la mariée c’est souvent un crève-cœur d’apprendre qu’elle ne pourra jamais s’offrir la même robe qu’Angelina Jolie. Une robe de grand couturier peut valoir jusqu’à 50 000€ (en moyenne c’est 15 000€). Heureusement il existe des alternatives : faire copier la robe par une couturière de votre quartier en lui fournissant le tissu et les photos (chuuuut on ne vous a rien dit !) ! Pensez aussi au voile si vous souhaitez en porter un. Il faut compter entre 50€ et 500€ tout de même si vous voulez ressembler à Kate Middleton ! La dentelle c’est cher !
Pour le marié c’est beaucoup plus simple, de toute manière personne ne se souviendra de sa tenue ! Il peut s’acheter un nouveau costume ou bien en louer un. Le comble de l’économie est d’utiliser l’un des siens !

Là-dessus il faut penser à rajouter les alliances, le bouquet, la coiffure, la maquillage, les chaussures etc. La liste s’allonge vite !

10- Il faut maintenant penser au frais annexes

Qui, mis bout à bout, peuvent vous faire sauter au plafond si vous ne les prévoyez pas avant. Dans le désordre : le photographe, les décorations (fleurs principalement), les formalités (notaire, cérémonie religieuse), le transport (location d’une belle voiture, calèche), les cartons de remerciements qu’il faudra bien faire après votre mariage… Les assurances annulations (on ne vous le souhaite pas mais outre la séparation il existe d’autres causes d’annulation : décès d’un proche, hospitalisation) ; elles coûtent en moyenne de 2 à 3% des montants assurés et vous permettraient donc de récupérer les avances que vous aurez faites aux prestataires et qui ne sont pas remboursables en général.

On avait dit 10 en fait ça sera 11 et peut-être même 12 points. Et oui, ne nous vous avons pas encore parlé du…

11- Voyage de noce !

Enfiiiiiin ! Vous pourrez vous reposer après des mois d’organisation et profiter de votre mari/femme ! Ce peut être l’une des 3 dépenses les plus importantes (avec la location du lieu et le traiteur). Deux choix s’offrent à vous : l’organiser seul ou confier cela à une agence spécialisée. L’organiser seul va vous prendre un temps fou (comparer les tarifs des billets de transports, les hôtels, les visites etc…) mais vous économiserez en moyenne entre 15 et 20% par rapport à une prestation all inclusive d’une agence. Attention, pensez que l’agence, c’est son métier et qu’il n’y aura donc pas de mauvaises surprises, le coût est forfaitaire et vous passerez une lune de miel mémorable, ça vaut aussi le coût (si je puis dire !)

12- Dernier point : le fameux Wedding Planner

Ce petit luxe n’est plus réservé aux stars, vous pourrez trouver de bons prestataires pour des sommes allant de 1 200 à 6 000 € en fonction des formules choisies. Dit comme ça c’est cher oui, mais pensez que les wedding planner ont leurs entrées un peu partout et peuvent donc avoir des prix très intéressants. Sur le coût total d’un mariage disons que faire appel à un wedding planner vous coûtera au final de l’ordre de 0,5% à 1% du montant total engagé (donc si vous avez engagé 10 000€ cela vous coûtera entre 500 et 1000 € vous suivez ?) Ce n’est pas cher payé pour ne plus se faire de nœuds au cerveau à organiser votre mariage. Vous pourrez ainsi profiter du temps gagné avec votre amoureux(se).

  • Pour alléger la note n’oubliez pas que souvent les parents sont prêts à aider leurs enfants et qu’ils économisent même depuis longtemps pour cela…… n’oubliez pas de les inviter !
  • Et en attendant, utilisez notre super calculateur pour connaitre le budget de votre mariage !