Financer son mariage

Votre amoureux/se vous a enfin fait une déclaration d’amour ultra-romantique et a demandé de joindre sa vie à la vôtre à jamais ! Félicitations ! Maintenant il est temps de s’occuper d’une partie bien moins sentimentale : le budget et le financement de votre mariage.

La première étape : fixer votre budget. Simuler le mariage de vos rêves sans tenir compte des prix afin d’avoir une première idée de vos envies et de comparer vos choix et votre capacité financière. N’hésitez pas à faire et refaire votre budget de mariage sur notre simulateur Budget-Mariage.com pour être sûrs de vos sélections !

De 1 à 5, voici nos meilleurs trucs et astuces pour financer son mariage :

1. L’emprunt

Supporter les choix parfois douteux de la belle-mère, de ses parents et de sa famille qui, parce qu’ils participent financièrement à votre mariage, pensent avoir un droit de veto sur tout… Quoi de plus énervant et stressant dans l’organisation déjà bien (sur)chargée de la célébration votre union ? Pour éviter toute querelle familiale et reprendre le pouvoir sur la préparation de votre mariage, nous avons trouvé la meilleure solution !

Les +
  • Vous êtes entièrement libre de préparer votre mariage comme vous l’entendez ! L’emprunt peut être du montant que vous souhaitez (après négociation avec la banque), vous n’avez donc pas la contrainte de surveiller constamment votre budget, la boule au ventre…
  • Avec l’emprunt, pas besoin de prévoir votre mariage des années auparavant afin de pouvoir récolter assez d’argent pour l’évènement!   
  • Vous pouvez étaler votre crédit sur plusieurs années selon les banques afin d’amortir les coûts que le mariage peut représenter
Les -
  • Si vous avez des prêts en cours,il se peut que demander un nouveau prêt pour votre mariage soit plus difficile. Tout dépend de la banque à laquelle vous faite appel, d’où l’intérêt de bien la sélectionner !
  • Calculez et estimez votre capacité de remboursement. Il est important de savoir si vous serez toujours capable de rembourser votre prêt dans 3 ans !

En gros, l’emprunt est LA solution pour les plus autonomes, qui souhaitent un mariage à leur image sans se restreindre à leurs économies personnelles. Vous n’avez que l’embarras du choix !

Ça tombe bien, HELLO BANK (notre partenaire qui nous aide à exister 😉 merci à lui ) vous propose en ce moment un emprunt à un taux exceptionnel !

banniere-HB-article
*TAEG fixe : 0.99% Offre valable pour un montant de 7.000€ sur 24 mois. Montant des échéances (hors assurance facultative) : 210,47€. Montant total dû (hors assurance facultative) : 5.051,28€ Pas de frais de dossier. Taux débiteur fixe : 0.98% l'an. Un crédit vous engage et doit être remboursé. Vérifiez vos capacités de remboursement avant de vous engager.

2. Épargner pour financer soi-même son mariage

Pour les amoureux (et les pas trop pressés) qui veulent célébrer leur amour, financer son mariage en épargnant est le moyen qui semble le plus simple.

Les +
  • Comme pour l’emprunt, vos familles respectives n’auront pas leur mot à dire dans la préparation et les choix de votre mariage ! A vous la liberté d’organiser ce jour tant rêvé à votre image.   
  • Vous aurez la fierté d’avoir accompli le financement de votre mariage rien que tous les deux !   
Les -
  • Épargner peut prendre du temps… voire beaucoup de temps ! Si vous choisissez cette solution, ne soyez donc pas pressés.
  • Contraignante, cette solution vous oblige à vous “serrez la ceinture” et à surveiller vos dépenses pendant plusieurs mois ! Finies les sorties shopping et cinéma entre copines, l’heure est à la diète budgétaire !
  • Malgré vos économies sagement amassées, il est possible qu’il faille revoir vos envies à la baisse… Le coûts de son mariage peut rapidement dépasser nos attentes !  

3. Les aides des parents et de la famille

La coutume veut que les parents payent le mariage de leurs enfants. Aujourd’hui, les moeurs ont bien évolué et, étant donné que les nouvelles générations s’engagent de plus en plus tard, leur situation financière et leur indépendance réduit l’apport financier qu’apportaient autrefois les parents.     

De ce fait, à part si vous êtes encore très jeune et que vos parents aient les moyens financiers, il est difficile de financer entièrement votre mariage de cette manière là.

Les +
  • Vos proches peuvent être d’une grande aide ! Même un petit coup de pouce financier peut se révéler très intéressant.
  • Quelle émotions de célébrer et partager votre amour avec vos familles !
Les -
  • Etant donné que vos parents ou beaux-parents ont mis de l’argent dans votre mariage, attendez-vous à ce qu’ils “imposent” un peu leur choix. En effet, ils se sentiront responsables de votre mariage et certains n’hésiteront pas à dicter leurs envies…
  • Parler d’argent peut se révéler délicat. Si vous sentez que le sujet risque d’être sensible, un conseil : évitez ce type de financement pour votre mariage au risque de voir la préparation devenir un véritable cauchemar !
  • Si vous cherchiez un vent de modernité et casser avec les codes traditionnels du mariage, cette coutume n’est peut être pas la mieux choisie. Tournez-vous plutôt vers l’emprunt, le financement participatif ou bien l’épargne pour un mariage qui vous ressemble vraiment !

4. Le financement participatif : remplace les listes de mariage (si vous habitez déjà ensemble)

Comme la plupart des couples, vous habitez sûrement déjà avec votre conjoint(e). Une liste de mariage comprenant l’achat de meubles, services, aides pour le logement seront donc moins intéressants pour vous ! Et pourquoi ne pas ne pas créer une liste de financement du mariage plutôt ? Vous pourrez ainsi proposer aux invités de participer au frais du traiteur, de la décoration, de la robe de mariée… Et quand votre demande de participation au financement se tourne vers des internautes inconnus, ceci s’appelle du “Crowdfunding” !

Les +
  • Vos proches, amis et internautes se feront un plaisir de participer et de vous aider dans votre financement du jour J !
  • Ils pourront en même temps suivre la préparation de votre mariage : achat de la robe de mariée, réservation de la voiture et du traiteur… et se sentir plus impliqués dans votre mariage
  • Vous choisissez les proches qui feront partie de cette liste de mariage (sauf pour le Crowdfunding)
Les -
  • Tonton Michel ou Mamie Célestine n’ont peut être pas la possibilité d’accéder à Internet, ou d’être à l’aise sur ce genre de sites…
  • Cette pratique peut aussi être mal vue par certains invités
  • Vos invités voudront peut-être vous faire un cadeau plus personnel plutôt que de vous verser de l’argent par un site web.

5. Le sponsoring

Le concept est simple et nous vient des USA : vous faites appel à une entreprise qui, en échange de publicité de votre part avant, pendant et après le mariage, vous fait des réductions sur les services ou produits proposés. Les conditions sont à négocier avec l’entreprise. Normalement les publicités se font sur des blogs de mariages, les réseaux sociaux, par des flyers à distribuer lors de votre mariage…

Vous pouvez proposer ce type de financement à de petites entreprises cherchant à se faire connaître dans la région (ex : au fleuriste de votre village, si, bien entendu, vous vous mariez dans votre village) mais aussi aux créateurs (ex : robe de mariée, bijoutier, costume du mariée…) un peu plus connus afin de leur offrir un réel avis client !

Les +
  • Vous fixez les conditions et choisissez les prestataires avec qui vous avez envie de travailler.
  • Vous pouvez enfin vous offrir le mariage de vos rêves à moindre frais !
Les -
  • Assez à la mode dans les années 2000 à 2010, c’est aujourd’hui une solution de moins en moins prisée par les entreprises.
  • La recherche d’entreprise d’accord pour financer une partie de votre mariage demande du temps et peut être difficile.  
  • Ce mode de financement peut être mal perçu par vos invités

6. Epargne salariale et prime de mariage

Votre entreprise peut, elle aussi, être un acteur financier de votre mariage ! Premièrement, par le versement d’une prime liée aux bénéfices et la performance de l’entreprise, l’épargne salariale est une épargne collective que mettent en place certaines entreprises. Ce phénomène s’accroît en France, pour les entreprises ayant un CE (ou Comité d’Entreprise) plutôt important.

La deuxième solution est la prime de mariage, réalisée là aussi par certaines entreprises, sans obligation. Elle peut prendre la forme d’un versement d’une somme d’argent (imposable) ou bien de bons d’achat remis aux futurs mariés.  

Les +
  • Cette source de financement vous permettra d’arrondir votre budget mariage !
  • Votre mutuelle santé peut aussi vous verser une prime de mariage et naissance… Intéressant !
Les -
  • Ces aides ne sont pas obligatoires, vous ne pouvez donc pas obliger votre employeur à vous les verser.
  • Elles ne sont effectuées que par quelques entreprises et mutuelles, notamment les grands groupes.

Et pourquoi ne pas mixer plusieurs de ces solutions ? Vous pouvez très bien recevoir de l’aide financière de votre famille et épargner ou mieux encore, créer une liste d’aide au financement de votre mariage et demander un emprunt ! A vous le mariage de princesse (ou de prince) tant rêvé !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *